Chance et stratégie: gunaydin, Ankara!

Ankara
Ankara

Je suis en Turquie avec ma petite famille depuis une semaine déjà. Après deux mois de déconnexion totale et bienfaisante en famille et avec les amis, j’étais impatiente d’entamer cette nouvelle vie à Ankara. Je ne suis pas déçue car la ville est telle qu’on me l’avait décrite: à la fois ultra-moderne dans ses gratte-ciels et le style de vie de ses habitants et traditionnelle dans certains petits détails qui font que je me sens vraiment à l’étranger!

En quelques jours, nous avons eu la chance de rencontrer d’autres expatriés très accueillants, certains d’entre eux contactés plus tôt dans l’année pour nous aider à faire nos choix en matière d’école etc. Vive les réseaux! Les Turcs que nous croisons dans la rue ou que nous rencontrons plus personnellement sont aimables et semblent vouer une véritable passion pour les enfants -ce qui permet à nos petits de se sentir comme chez eux, au Cameroun.

J’ai hâte d’accueillir de nouveaux clients dans ma nouvelle ville d’adoption. Des personnes qui ont envie d’être accompagnées dans les changements qu’ils ont choisis ou dans ceux qui se présentent à eux. Rien de tel qu’une analyse des stratégies gagnantes déjà mises en place dans le passé. Et, de mon côté, je continuerai à faire de mon mieux pour m’adapter à mon nouvel environnement, comme, j’en suis persuadée, chacun de nous en a les ressources.

Mais rien de tel que le Nazar Boncuk (avec un fer à cheval!) pour s’assurer protection et chance…

chance
chance