5 conseils pour aider ta fille adolescente à améliorer ses résultats

Si tu as remarqué une baisse de résultats et/ou une baisse de motivation scolaire chez ta fille, pas de panique! Il peut y avoir tout plein de raisons à cela. Voici la « check-list » à contrôler avant de prendre des mesures classiques et pas toujours efficaces!

1. S’assurer que ses besoins physiologiques sont comblés

Ta fille dort-elle suffisamment? Irritabilité, fatigue et baisse de résultats sont les signes les plus clairs du manque de sommeil. Les ados ont tendance à dormir plus tard que nous et à avoir besoin de se réveiller plus tard- ce qui ne correspond pas aux horaires de l’école. La raison est avant tout hormonale mais elle est aussi sociale: les réseaux sociaux ne dorment jamais et il y a toujours des nouveautés à y regarder (tu es bien placée pour le savoir, toi aussi, non? 😉 ).

Boire de l’eau et pas des boissons sucrées, manger suffisamment et sainement…ce sont aussi des habitudes qui peuvent aider ta fille à être physiquement prête pour l’apprentissage. Tu le sais déjà certainement…mais ça vaut la peine de vérifier que tout cela est bien en place.

2. Créer un environnement de travail à son image

Certaines ados aiment que leur bureau soit parfaitement rangé tandis que d’autres se sentent bien dans le « bazar organisé ». Et d’autres détestent carrément s’asseoir pour travailler et préfèrent rester debout ou vautrées sur leur lit. Avec ou sans musique, seule ou avec des copines, en famille…Essayez plusieurs systèmes pour savoir ce qui lui convient le mieux. Et surtout, essaie de rester ouverte sur ses choix: peut-être étudiais-tu d’une certaine façon quand tu étais ado. Mais l’important, c’est que son environnement de travail soit à SON image pour qu’elle s’y sente bien!

 

3. L’aider à s’organiser

Sachant que la durée de concentration efficace est de 30 minutes (après, la qualité de concentration diminue voire ici), tu peux lui suggérer d’utiliser un minuteur. Le minuteur (cfr la méthode Pomodoro qui utilise un minuteur de cuisine), réglé sur la durée voulue, l’obligera à faire une pause toutes les 20, 25 ou 30 minutes en fonction de son propre temps de concentration. C’est un moyen d’auto-contrôle facile et utile.

Propose-lui de planifier son étude avant de « plonger » dedans. Aide-la à se faire un programme qui prenne en compte son énergie (voir l’article sur le cycle menstruel), sa motivation devant telle ou telle matière etc. Elle peut décider de commencer par les exercices ou par faire des fiches avant d’étudier. Se mettre en projet, c’est déjà exercer son cerveau à apprendre. Car apprendre, c’est avant tout classifier et faire des liens.

 

4. Parler de mémoire

Comment fonctionne la mémoire? On utilise le cerveau à l’école de façon intensive, mais personne ne nous apprend comment marche ce merveilleux organe! La littérature scientifique regorge d’études sur le sujet (voir ici). Il est prouvé par exemple que notre mémoire visuelle est super performante – peu importe notre « profil d’apprentissage ». Il faut utiliser cette mémoire avec le dessin, la création de mind maps, de fiches, en regardant des vidéos sur le sujet etc. D’autres études apportent des connaissances concrètes sur la manière dont le cerveau crée des liens pour apprendre. Cherchez ensemble comment tirer parti de l’esprit agile et performant des adolescentes!

 

5.  L’aider à se motiver

Parfois, ce qui manque simplement pour réussir c’est la motivation. La motivation peut naître de plusieurs facteurs qui dépendent de ta fille (voir cet article ici) mais pas seulement d’elle. Ce que tu peux faire en tant que maman, c’est de lui donner les conditions pour que cette motivation surgisse! Peut-être se sent-elle nulle. Si c’est elle qui se met la pression, rappelle-lui tout ce en quoi elle est compétente et bonne (au-delà de l’école). Si tu lui mets « la barre » un peu moins haute, elle pourra commencer à se sentir compétente. Le sentiment de compétence est une des conditions pour une réelle motivation. Peut-être a-t’elle besoin de davantage de liberté? Choix du moment pour étudier, de la manière etc: être autonome est une autre des conditions à la motivation. Ce ne sera pas forcément facile pour toi…mais ça vaut la peine d’essayer, non?

 

A partir de cette liste de points à vérifier, tu peux déjà mettre en place beaucoup de choses pour que les résultats scolaires de ta fille s’améliorent. Elle aura peut-être besoin d’un professeur particulier et/ou de récompenses pour lui donner un coup de pouce. Mais c’est toi qui pourra l’aider à assurer les fondations d’un apprentissage efficace.

 

Si  cet article t’a plu, inscris-toi à la newsletter pour en recevoir d’autres régulièrement! Tu peux aussi te balader sur le site pour des articles centrés sur les adolescentes ici ou . J’accompagne les mères et leurs filles à retrouver du sens à l’école et à recréer du lien. A bientôt!

Amandine

 

Je soutiens et rebooste toutes les Actrices de l’éducation qui veulent oser sortir des sentiers battus et assumer leur leadership féminin et pédagogique. La transition écologique est aussi féminine et éducative!

Commentaires