5 conseils pour aider ta fille adolescente à s’orienter et à trouver sa voie

As-tu l’impression que ta fille n’a pas une idée suffisamment claire des études et du métier qu’elle envisage pour plus tard? Crains-tu que cela joue sur sa motivation -et peut-être le constates-tu déjà?

Tu veux du fond du coeur que ta fille connaisse le succès professionnel et soit heureuse dans son travail. Comment peux-tu l’aider à s’orienter et à trouver sa voie?

L’orientation est une question complexe car elle est la rencontre entre l’individu, ses aspirations, ses compétences, son milieu socio-culturel, le marché et les attentes inconscientes de la société en matière de genre.  L’orientation commence à l’école mais se fait aussi en famille et se poursuit tout au long de la vie.  Car l’époque n’est plus celle où l’on apprenait un métier et où on l’exerçait jusqu’à la retraite: en France, 60% des actifs déclarent avoir connu une reconversion professionnelle. Sans compter que nombre de métiers « du futur » n’existent pas encore et que d’autres que nous connaissons vont peut-être disparaître. On parle donc désormais d’ « éducation auX carrièreS » d’après le chercheur J. Guichard.

J’ai rencontré de nombreux adultes, parents ou pas insatisfaits de leur choix d’orientation. Ils avaient choisi les études les plus brillantes, celles où ils étaient sûrs de réussir -c’était mon cas- , les mêmes que les copains avaient choisies ou bien que leurs parents leur avaient conseillées.

Ce n’est pas ce que tu souhaites pour ta fille adolescente. Alors que peux-tu donc faire, toi,  en tant que parent, pour accompagner au mieux ta fille dans ce long processus? Au-delà des salons de l’orientation, des forums des métiers etc (qui sont aussi très utiles) je te propose de réfléchir avec elle à ces 5 questions:

 

1. Quel est le verbe de sa vie?

La très inspirante Sarah Roubato a magnifiquement exprimé cette idée dans une lettre où elle encourage les jeunes à trouver ce qui est le moteur de leur vie. Que ce soit découvrir, guérir, défendre…ce verbe propulsera ta fille et sera le fil rouge ou le Nord de sa boussole lors de ses différentes carrières.

2. Quelles sont ses passions?

Listez ensemble toutes les activités qu’elle aime pratiquer ainsi que ses passions. De la gym à la lecture de BD en passant par le dessin, ne rejetez rien. Toutes ne seront peut-être pas rémunératrices, mais cela vaut la peine de les garder en tête au moment du choix des études. On peut transformer un métier de l’intérieur en lui insufflant sa passion.

3. Quelles sont ses compétences?

Quelles sont ses compétences actuelles et quelles sont les compétences qu’elle a envie de développer dans le futur? Si ta fille parle bien, cuisine comme un chef ou écoute admirablement les autres cela peut être une voie à développer. Si elle est excellente en biologie et qu’elle a envie d’approfondir, encourage-la. Mais si elle envisage de suivre un cursus pour la simple raison qu’il est brillant, demande-lui si elle va y développer les compétences qu’elle souhaite ou bien si elle va « juste » développer son estime d’elle-même. Auquel cas, il y a plein d’autres façons plus amusantes d’y arriver! Et cela m’amène au point suivant.

4.  Quelle énergie est-elle prête à mettre?

Dans le cas où les études brillantes qu’elle vise sont exigeantes en terme de somme de travail et de pression, demande-lui si elle est prête à y mettre toute son énergie. Si ce sont des études qui lui permettent d’approfondir un domaine où elle est compétente ET qu’elle aime, elle dépensera cette énergie sans compter et en recevra en retour par le plaisir de la réussite et de l’apprentissage. Mais si rien de tout ça ne sous-tend son travail…elle risque de s’y épuiser.

5. Quelle est la part de peur personnelle dans ton accompagnement en tant que maman?

C’est normal d’avoir peur pour ses enfants et de vouloir leur éviter l’échec. Mais comment faire la différence entre tes craintes et celles de ta fille? Comment éviter de « plaquer » tes propres croyances et valeurs sur la vie de ta fille? Ce sont des questions à te poser afin de l’aider à trouver sa voie sans l’en empêcher de façon involontaire…Car chacune d’entre nous a son propre chemin à parcourir munie de sa boussole personnelle. Et le Nord de ta boussole n’est pas forcément le sien….

 

J’espère que cet article t’a été utile. Si tu souhaites en lire d’autres sur le sujet des adolescentes et de leur parcours, je t’invite à t’inscrire à la newsletter et à parcourir le site ici ou . Bonne lecture!

Amandine

https://www.reconversionenfranchise.com/blog/73/les-chiffres-cles-de-la-reconversion-professionnelle-en-france

http://inetop.cnam.fr/fiche-chercheur-jean-guichard-124159.kjs

https://www.latribune.fr/technos-medias/numerique-85-des-metiers-du-futur-n-existeraient-pas-encore-744334.html

Commentaires