5 conseils pour aider ta fille adolescente à vivre pleinement son expatriation

Ta fille est plutôt sensible, rêveuse, attachée à ses habitudes de quotidien? Elle est très proche de ses grands-parents ou de ses copines de toujours?  Elle n’est pas du tout emballée à l’idée de changer de pays et de s’éloigner de ceux qu’elle aime? Et, si c’est déjà fait, tu la sens déprimée, mal dans sa peau depuis votre arrivée?

Si tu es maman expat et que tu lis ces lignes, tu te demandes comment aider ta fille adolescente à bien vivre l’expatriation que vous vivez ou que vous allez vivre. Car si l’expatriation est une aventure incroyable choisie par nous, adultes ( c’est un choix de vie qui a été porteur pour ma famille et moi, tant en termes de projets que de relations humaines),  elle peut être mal vécue par les adolescent.e.s. qui peuvent se sentir promenées à gauche et à droite de la planète et ne pas apprécier cela.

Grâce à Skype, watsapp et les réseaux sociaux, il est plutôt facile de rester en lien avec les personnes importantes pour ta fille: famille et amis. Mais ce serait dommage qu’elle passe à côté de son présent et de sa vie en restant constamment dans le passé.

J’ai eu le plaisir de rencontrer un grand nombre d’adolescent.e.s expatrié.e.s et, grâce à eux et à leurs parcours pour essayer de vivre au mieux leur expatriation, je peux te donner quelques conseils pour une « recette » spéciale adolescente!

 

1. Faites un plongeon des 5 sens dans la culture du pays d’accueil

Que ce soit en prenant des cours de la langue locale, en cuisinant, en regardant des films ou en écoutant de la musique, embrassez ta fille et toi la culture de votre pays d’accueil. Montre-lui l’exemple si elle est réticente! Oui, il est peut-être difficile au début de se faire des amis mais comprendre les goûts des gens de votre pays d’accueil vous aidera à vous sentir plus proches d’eux malgré les différentes barrières possibles et imaginables. Non, cela ne veut pas dire que tu renies la France, la Belgique ou le Canada mais que tu acceptes pendant un temps d’être bousculés par tes 5 sens. Allez aux concerts locaux, encourage-la à s’engager dans du bénévolat (voir l’article sur l‘engagement à l’adolescence ici). Elle te trouvera peut-être bizarre de chanter à tue-tête sur de la musique turque (du vécu 😉 ) mais elle t’en remerciera plus tard, c’est sûr!

 

2.  Partagez votre culture avec les « locaux »

Le pendant du premier conseil est de partager votre culture à toi et à ta fille avec les « locaux », c’est-à-dire concrètement vos voisins, les gardiens de l’immeuble, le personnel de maison, les commerçants du quartier, les copains de classe pour elle et les collègues de bureau pour toi si tu travailles. Comment? Tu peux leur offrir des gâteaux que tu viens de faire ou leur ramener des spécialités de chez toi. Avec ta fille, vous pouvez partager avec eux les fêtes qui vous tiennent à coeur, qui ne sont pas forcément célébrées dans votre nouveau pays et qui viennent peut-être de vos anciens pays d’expatriation: la fête des enfants, Halloween, Pâques, la fête des enseignants (super importante au Cameroun!) ou toute autre fête.  Un mot, une image sur watsapp seront très appréciés et créerons du lien.

 

3. Arpentez les lieux

Marcher -ou, à défaut dans certains endroits, rouler en voiture – est un moyen efficace de « prendre possession » de votre nouvelle ville. Allez toutes les deux dans tous les endroits de la ville qui semblent présenter un attrait quelconque et même dans ceux plus anonymes et vous vous sentirez bientôt davantage chez vous. Des grands malls aux endroits touristiques en passant par le maraîcher du coin, ça la changera de l’éternel trajet maison-école. A mesure que les lieux se chargeront d’histoires et d’émotions personnelles, elle se sentira faire partie de cet endroit. Et le besoin d’appartenance est l’un des besoins essentiels identifiés en CNV (communication non violente).

 

4. Cherchez la beauté

Si ta fille est très attachée à son pays natal ou au pays d’expatriation dans lequel elle s’est sentie vraiment chez elle, elle en garde peut-être un souvenir enjolivé où tout était beau et sentait bon, où les gens étaient gentils et le climat agréable. Il peut être utile alors que vous cherchiez ici aussi la beauté du lieu. Elle n’est pas toujours évidente et parfois elle est presque inexistante. Créez-la! Propose-lui de dessiner, de peindre, de prendre en photo, de créer un journal écrit ou dessiné de sa vie ou même un herbier pour qu’elle se reconnecte à sa créativité et à la beauté qui l’entoure.  Car « la beauté est dans l’oeil de celui qui regarde » dit l’adage. Elle peut partager tout ça sur un blog ou sur les réseaux sociaux, pourquoi pas! Nature ou êtres humains, la beauté est là, il faut juste la chercher!

 

5. Connectez-vous à la nature et aux mythes

Si ta fille adore lire des histoires fantasy ou historiques, lisez ensemble des légendes locales et des histoires mythiques. Elle ne verra plus ce nouveau pays du même oeil et peut-être utilisera-t’elle son imagination pour créer un lien entre elle-même et ce lieu. En écrivant elle-même des histoires par exemple. Car l’écriture est un merveilleux outil de connaissance de soi et des autres!

Ce lien ne remplacera pas ses anciennes habitudes ni ses anciens amis mais il lui permettra de se sentir un plus ancrée ici et maintenant.

 

Cette recette n’est pas magique et ta fille a le droit de se sentir déprimée/énervée/ en colère si elle le souhaite. Ce sont aussi des émotions saines. Mais en l’aidant à sortir de temps en temps de sa bulle, tu lui montreras que la vie est belle ici aussi. Et qu’on peut appartenir à plusieurs endroits différents et que ça fait d’elle une « third-culture kid/enfant de la troisième culture » citoyenne du monde!

Des livres comme celui de Cécile Gylbert ou des sites internet comme celui de Catherine Martel Expats Parents pourront t’aider à accompagner ta fille dans cette aventure qu’est l’expatriation.

 

Si cet article t’a plu, je te propose de t’inscrire à la newsletter pour en recevoir d’autres régulièrement. D’ici là, tu peux trouver d’autres conseils pour ta fille ici ou . Je propose des accompagnements personnalisés à travers un programme mère-fille. A bientôt!

Amandine

 

 

Commentaires