Inspiration: Les mots sont des fenêtres (ou des murs), Marshall B. Rosenberg

fenêtreComment communiquer de façon bienveillante ? Comment écouter les besoins exprimés par notre adolescent sans se bloquer sur le ton ou la manière dont il les exprime ? Comment ne pas prendre ce qu’elle nous dit personnellement mais entendre le besoin qui se cache derrière ses mots? Comment pouvons-nous dire simplement et concrètement ce dont nous avons besoin ?

Au moyen d’exercices pratiques, de témoignages et d’explications pratiques, l’auteur Marshall B. Rosenberg nous donne les clés pour une communication bienveillante et efficace grâce à laquelle un dialogue peut s’instaurer. En tant que parent ou enseignant, c’est un outil extraordinaire et exigeant qui nous permettra de vraiment écouter l’enfant en face de nous (et l’enfant à l’intérieur de nous 😉 ). Cela demande de la pratique car nous ne sommes pas habitués à prendre du recul sur nos mots. Mais je crois que cela en vaut la peine, ne fut-ce que pour montrer l’exemple à nos enfants en espérant que cette manière de communiquer qui nous est étrangère devienne pour eux comme une seconde langue.

Concrètement, il s’agit d’observer ce qui se cache derrière nos propres mots et ceux que nous entendons. Quel est le besoin non satisfait ? De quoi avons-nous besoin ? De quoi a besoin notre enfant ?

Ne pas interpréter c’est écouter et voir sans filtre, sans se sentir attaqué par ce que nous observons.

Il ne fait pas ses devoirs ? Ne lui collons pas l’étiquette du paresseux.

Elle répond agressivement à nos demandes ? Voyons comment le fait de lui exprimer notre besoin de calme/ ordre/ discipline peut l’aider à mieux accepter cette demande.

Dans un second temps, l’expression de notre besoin s’accompagnera d’une demande précise pour que notre ado y réponde.

Je crois qu’il est important de s’assurer que nous avons entendu son propre besoin, et d’accepter qu’il y ait négociations de sa part: elle risque de le dire haut et fort et ça peut décoiffer!

Un exercice hautement diplomatique mais qui peut vraiment aider à trouver plus d’harmonie en famille.

Personnellement, je vais essayer d’appliquer la Communication Non Violente (CNV) en gardant à l’esprit que, de même qu’une langue étrangère s’apprend en plusieurs mois, j’aurai besoin de temps pour apprivoiser ce nouveau langage ! La bienveillance s’applique d’abord à soi-même: qu’en pensez-vous?

les-mots-sont-des-fen-tres-ou-bien-ce-sont-des-murs-9782707188793_0

un résumé ici

 

Commentaires