Tu es prof? 5 conseils pour pratiquer la CNV en classe

Tu connais la communication non violente et tu voudrais la vivre non seulement dans ta vie personnelle mais aussi en classe? 

Tu sens intuitivement que ça pourrait t’aider à gérer les petits conflits dans ta classe -voire les gros problèmes

Dans son livre « Enseigner avec bienveillance », Marshall Rosenberg nous livre ses secrets pour être une prof qui « enseigne avec le coeur » , comme il le dit si bien. Et effectivement, une des manières de diminuer le stress ambiant est d’apporter davantage de coeur, de bienveillance dans nos relations à l’autre. Je l’évoque dans mon cours en ligne « Diminuer son stress grâce aux principes de la permaculture » que tu trouveras en bas de l’article.

Je te propose de t’exercer à la CNV quand les relations en classe sont détendues. Ce sera plus facile pour débuter.

1. Fais tien le présupposé de la CNV: il y a de la beauté dans chacun de nous

Oui, même dans X. qui est grossier et dans L. qui sent mauvais ;). La CNV part du principe que nous devons communiquer pour que chacun reste en contact avec « la beauté de sa conscience« . Chacun de nous a sa propre couleur, sa propre beauté. Ensemble, nous formons comme un grand champs de fleurs 🙂 . 

Comment faire?

Je te propose de trouver une petite chose belle dans chacun de tes élèves. Cela peut être une parole prononcée, un geste, une caractéristique physique, une vulnérabilité.

Et toi, quelle est ta beauté?

2. Modifie ton regard et ton langage

Une fois ce présupposé accepté, la première étape de la CNV exige de modifier ton langage. Evite les évaluations (tu les reconnais aux mots « trop », « pas assez », « toujours » ou « jamais ») et préfère les descriptions. Il appelle ça les observations (cela nous rappelle aussi le premier principe de la permaculture).

Place-toi dans la peau d’une scientifique ou d’un enfant et observe si les comportements observés respectent le cadre et les valeurs du groupe. Quand B. ne te rend pas un devoir ou un travail à l’heure, tu peux juste lui exprimer ce que tu observes (« ton travail n’est pas en ma possession alors que la date prévue est dépassée ») plutôt que lui asséner « tu ne rends jamais tes devoirs à temps, il faut que tu deviennes responsable! »

Sais-tu qu’en modifiant ton langage, tu changes aussi ta façon de penser?

3. Ecoute comme une girafe

Les comportements et les mots sont l’expression d’une émotion. L’émotion exprime un besoin. Apprends à rechercher l’émotion et le besoin qui sous-tendent l’action de tes élèves ou de tes collègues.

En CNV, on utilise l’image de la girafe avec ses grandes oreilles pour vraiment écouter.

Ta collègue de math refuse de partager ses cours avec toi alors que tu as 10 classes de niveaux différents et que tu es nouvelle? Peut-être a-t’elle peur de se sentir lésée en partageant à moins qu’elle craigne de se sentir utilisée. Un besoin de reconnaissance non satisfait sous-tend son attitude. Ça ne veut pas dire que tu l’acceptes, mais peut-être peux-tu réfléchir à la manière dont tu pourrais l’aider à recevoir cette reconnaissance d’une autre manière.

Quant à G., son bavardage incessant exprime peut-être une angoisse devant les nouvelles connaissances enseignées à l’école.

Que peux-tu faire pour l’aider à apaiser ce stress?

4. Exprime ce que tu observes, ton émotion et le besoin à combler ET termine par ta demande

  • Dis ce que tu observes 
  • lie cela à ton émotion
  • puis exprime le besoin que tu voudrais combler.

Cet exercice te demande non seulement de développer ta capacité d’introspection mais aussi ton vocabulaire. Dans cet article, tu trouveras une liste d’émotions et dans celui-ci les besoins qui peuvent être cachés derrière elles.

Cette façon de communiquer est valable tant avec les adultes qu’avec les enfants!

Oses-tu demander authentiquement ce dont tu as besoin?

5.  Pense « pouvoir avec » et non « pouvoir sur »

La CNV n’est pas une méthode pour exiger des autres sous prétexte que tu as des émotions et donc des besoins à satisfaire. Les personnes en face de toi ne peuvent rien non plus exiger de toi. Non, la CNV et Marshall (et tant d’autres comme Pablo Servigne!) pensent sincèrement que nous sommes plus efficaces en collaborant et donc que le « pouvoir avec » est plus efficace et plus humain que le « pouvoir sur ».

Cela implique de ta part de ne pas exiger quelque chose après avoir parlé de façon non violente. Car en face de toi, ton interlocuteur n’a que 2 choix: se soumettre ou se rebeller. Et les élèves au comportement perturbateur ont visiblement choisi la 2ème option 😉

Comment faire alors pour qu’ils modifient leur comportement inapproprié? Pense précision: plus ton langage sera précis, plus les personnes à qui tu t’adresses pourront avoir envie de choisir ce que tu leur proposes.

Et aussi, pense compliments et louanges: « c’est quand on n’a pas à se défendre contre une critique qu’on peut commencer à réfléchir aux diverses options devant eux ».

Enfin, dis-toi bien que la CNV n’est pas toujours la méthode la plus appropriée pour faire cesser directement un comportement violent ou dangereux. 

Et que ta zone d’action se limite à ton propre comportement.

sources: « enseigner avec bienveillance », Marshall Rosenberg, éditions Jouvence

 

En savoir plus sur mon parcours ICI.

J’aide les femmes à trouver leur juste place dans le monde de l’éducation en gagnant en sérénité, confiance et leadership.

Je te propose de suivre mon cours gratuit en 12 jours « Diminuer son stress » qui te donnera davantage de pistes de réflexion concrètes pour t’aider à gagner en sérénité.

En plus de ces outils personnels, tu apprendras à vivre au quotidien les principes de la permaculture ô combien importants à transmettre aux enfants et ados dont nous avons la responsabilité!

Et n’hésite pas à t’inscrire sur le groupe facebook « Prendre soin de soi quand on est prof » pour échanger avec d’autres profs tes bonnes pratiques!

Reçois le cours gratuit en 12 jours "Diminuer son stress"

 Gagne en sérénité

Avec mon cours gratuit en ligne de 12 jours inspiré des 12 principes de la permaculture!

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer