Actrices de l’éducation: comment s’organiser selon les rythmes des saisons et du cycle féminin (partie 2: le cycle menstruel)

Et si être une Actrice de l’éducation qui veut trouver sa juste place, c’était aussi décider de se laisser guider par les cycles de la nature? 

C’est ce que permet le fait d’harmoniser ton propre rythme à celui de la nature. Alors que dans la 1ère partie, nous avions vu comment calquer ton rythme sur les saisons pouvait t’aider à gagner en confiance et efficacité, nous allons voir dans la 2ème partie de cet article comment les rythmes hormonaux féminins (notre cycle menstruel notamment) peuvent aussi rendre « optimale » non seulement ton organisation mais aussi et surtout ton lien à toi-même et aux autres.

En fin de page, je te proposerai un exemple de planning à télécharger afin que tu puisses dès aujourd’hui davantage envisager ton année en fonction de ton cycle menstruel ! Et ainsi gagner en sérénité, confiance et énergie.

En introduction, un petit test 

Te reconnais-tu dans certaines des phrases suivantes ?

  • Certains jours du mois, tu es juste super fatiguée ou bien tu as mal au ventre. Tu ne changes rien et continues tes activités normalement.
  • Tu peux avoir énormément d’idées à un moment puis plus rien à un autre. Ca t’énerve !
  • Tu te sens coupable d’être agressive avant tes règles. Ou susceptible. Ou triste tout le temps, sans raison. Alors que la plupart du temps tu es (trop) gentille.
  • Tu as remarqué qu’à certains moments tu as envie de sortir, d’être dans la rencontre avec les autres…et à d’autres moments pas du tout. Ça te gène.
  • Tu n’arrives pas à prendre du temps pour ta santé ni pour ton bien-être en général
  • C’est difficile pour toi de te reposer ou de ne rien faire. Tu as l’impression de perdre ton temps.

Si tu te reconnais dans certaines de ces phrases, alors le fait d’harmoniser tes activités quotidiennes avec ton cycle menstruel sera pour toi une vraie clé de développement personnel et professionnel ! 

Le cycle féminin: de la puberté à la ménopause

Le cycle féminin commence à la puberté et se termine à la ménopause. Pour les femmes ménopausées, on dit qu’elles sont au-delà du cycle, c’est-à-dire qu’elles ont la chance de pouvoir circuler à leur guise dans ce cycle. Si tu n’as pas/plus tes règles ou si tu es un homme transgenre qui a ses règles, tu peux bien sûr te sentir concerné.e par cet article.

Dans cet article, je parlerai des phases du cycle menstruel. Dans son livre incroyable -et qui a changé ma vie-  « Lune rouge: les forces du cycle féminin », Miranda Gray nous explique que le cycle menstruel de 28 jours peut être divisé schématiquement en 4 grandes phases, chacune porteuse de sa propre énergie. En effet, l’énergie de la femme n’est pas linéaire comme celle des hommes (ce qui donne lieu à bien des incompréhensions). Elle est cyclique et se teinte de caractéristiques différentes en fonction du moment du cycle.

Ce n’est ni mieux ni moins bien que les hommes mais différent. Et doit être honoré …alors que, malheureusement, aujourd’hui ça ne l’est pas. Pourtant, ton cycle menstruel est un trésor dès lors que tu commences à le considérer comme tel. J’aurais tellement aimé savoir tout cela quand j’étais ado! Cela m’aurait épargné bien des moments de doute et d’incompréhension.

Les 4 phases du cycle menstruel illustrées par des plantes

La 1ère phase: les premiers jours des règles

On appelle cette phase la phase « sorcière » parce que c’est une phase tournée vers l’intérieur, vers soi.

Elle débute ton cycle. C’est une sorte de remise à zéro des compteurs ; une étape parfois douloureuse ou gênante en fonction de plusieurs paramètres biologiques (âge, sensibilité aux hormones etc).

Traditionnellement, les femmes se mettaient à l’écart de la vie quotidienne pendant cette phase afin de pouvoir se reposer: tout comme la terre se repose pendant l’hiver.  Ce repos ne signifie pas de l’inertie mais la possibilité de ralentir un rythme, de se consacrer à ce qui les nourrit.

Aujourd’hui, on demande aux femmes de continuer  à fonctionner comme d’habitude quand elles ont leurs règles. Cela peut être difficile physiquement si tes règles sont douloureuses ou abondantes.

De même, émotionnellement, avoir ses règles c’est être dans une phase de vulnérabilité ce qui peut rendre ton rapport aux personnes et aux choses différent.

Je te propose de respecter ce temps de regénération.

Concrètement, au travail et dans ta vie personnelle:

  • Si possible pas de rdv ou de réunion tardive et si on ne peut annuler : dans des vêtements confortables, avec une tisane réconfortante etc
  • Ne pas rester assise trop longtemps pour ne pas fatiguer le périnée mais faire des ballades en nature ou dans un parc pour le déjeuner par exemple, au calme.
  • En classe, organiser des activités moins demandeuses d’énergie physique de ta part (c’est pendant cette phase que je demandais à mes élèves de faire des présentations notamment)
  • Un agenda allégé
  • Déléguer un maximum de tes tâches quotidiennes et en faisant exactement ce dont tu as besoin, que ce soit de rester au lit ou de te balader tranquillement toute seule ou avec des personnes que tu apprécies.
  • Emotionnellement aussi tu as besoin de douceur. Sois en lien avec les personnes qui te font du bien.
  • C’est le bon moment pour écrire, lire, rêver et faire appel à ton intuition.

2ème phase: pré-ovulatoire

On l’appelle aussi phase « jeune fille » ou « vierge » parce que c’est une phase pleine d’énergie. 

Elle correspond à une sorte de printemps pour ton corps : un moment où il se remet en action pour recommencer à créer quelque chose. Physiologiquement, il s’agit de préparer l’ovulation et une éventuelle conception. Psychologiquement, c’est une phase de grande créativité, exacerbée par la contraception qui nous donne la maîtrise de notre corps reproducteur. Si tu ovules pendant la pleine lune ou pendant la nouvelle lune cela aura aussi une incidence sur ton énergie.

Cette phase se traduit par une force de travail plus grande, des idées qui foisonnent, l’envie d’aller à la rencontre des autres. Et l’énergie suffisante pour initier de nouveaux projets. Profites-en!

C’est un moment où la sensualité s’éveille pour atteindre son apogée vers l’ovulation.

Concrètement, pour ton organisation, c’est le bon moment pour

  • Caler des réunions avec les collègues pour des projets communs
  • Créer quelque chose dans tes séquences de cours, impulser une nouvelle activité
  • Faire tes corrections (tu seras plus efficace)
  • Sortir, danser, faire du sport
  • Oser, manifester ton audace, que ce soit dans tes projets, dans tes vêtements ou tout autre chose !

3ème phase: la phase post-ovulatoire

C’est une phase plus ou moins longue selon ton cycle (on n’ovule pas toutes à J14). On l’appelle la phase « mère » parce que tu es dans une énergie très « maternelle » dans le sens de l’attention et du soin porté aux autres, à l’extérieur de toi.

C’est une phase d’une autre énergie, plus calme et apaisée. 

L’endomètre qui tapisse l’utérus épaissit pour accueillir un éventuel embryon. Ton corps a besoin de plus d’énergie pour assurer ce travail donc on dit qu’il est bon de favoriser une nourriture pleine de vitamines et de profiter de la nature pour faire le plein d’énergie.

Psychologiquement, ton esprit est à l’accueil aussi : des autres, de la nature, de ce qui nourrit tes sens.

C’est le bon moment pour

  • Rencontrer les parents d’élève
  • Etre davantage en lien de cœur à cœur avec tes élèves
  • Ecouter les idées, les envies, les défis des personnes qui t’entourent.
  • Accueillir les compliments, les sourires et les retourner aux autres.
  • Apprécier les bienfaits de la nature sur ton énergie

 

4ème phase: la phase pré-menstruelle

On appelle aussi cette phase « enchanteresse » parce que tu peux te transformer assez radicalement…!

C’est une phase que beaucoup d’entre nous n’apprécient pas car elle est plus sombre. Mais c’est aussi une période que j’ai appris à respecter pour la capacité qu’elle m’apporte à voir ce qui convient d’être changé et à l’exprimer.

Le corps se prépare aux règles car la chute d’hormones lui a fait comprendre qu’il n’accueillerait pas la vie ce mois-là. C’est une sorte de deuil corporel même si tu n’as pas du tout l’intention d’avoir un enfant à ce moment-là ! On peut se sentir ballonée, pataude, dans le brouillard.

Emotionnellement, on peut se sentir très sensible, très « tendre » et empathique. C’est la période du cycle où tu es prête à voir tout ce qui ne fonctionne pas bien pour toi et les autres et à te rappeler de tes blessures du passé. On a moins de patience.

Une fois que cette phase est honorée, elle devient une force positive de changement.

Si l’expression de ce qui convient d’être changé est fait « dans les règles de l’art » (avec tact, bienveillance etc) , l’impact s’en trouve augmenté. Mais ce n’est pas forcément évident et encore moins dans cette phase du cycle surtout si tu es plutôt gentille fille le reste du temps. Ce n’est pas grave : accueillir la colère et la tristesse en toi et autour de toi est un moyen de les transformer.

Concrètement, au travail ou chez toi :

  • C’est le moment de noter tout ce qui ne fonctionne pas, t’énerve ou t’attriste. Ou qui dépasse les limites.
  • C’est aussi le moment de prendre soin de toi pour la période suivante qui s’annonce (prévoir un jour de repos, manger des plats plus riches)
  • Je ne prends pas de rdv à ce moment-là qui peuvent être le lieu d’un conflit. Mais tout autre rencontre est appréciée car elle me nourrit 😊

En conclusion: une organisation plus fluide et plus efficace

J’espère que ce bref article sur le cycle menstruel t’aura permis de voir comment le fait de suivre un rythme plus naturel dans son organisation quotidienne peut fluidifier et faciliter ta vie.

Bien sûr, tout dans la vie ne peut être organisé et prévu…et heureusement! L’imprévu existe, des rdv sont imposés, des temps d’examens, de pressions diverses sont là et ne peuvent pas être modifiés.

Mais si tu gardes bien en tête le moment du cycle dans lequel tu te trouves et si tu prévois ce qui peut l’être en fonction, tu auras 

  • davantage conscience du lien entre ton corps, tes émotions et ton mental;
  • une meilleure compréhension des certaines de tes réactions ou de ton niveau d’énergie
  • plus de respect envers toi-même, ton rythme, tes émotions
  • la sérénité de vivre en fonction de tes besoins

 

Si tu vis déjà ce type d’organisation, n’hésite pas à partager en commentaire tout ce que cela t’a apporté! 

Si non, et parce que rien ne vaut un exemple concret, je t’offre gratuitement un exemple de ma propre organisation en fonction de mon cycle ainsi qu’une fiche personnelle à remplir par toi. C’est à télécharger ci-dessous:

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer